Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • : étape par étape nous nous rapprochons de Saint Jacques de Compostelle, à la découverte des paysages, des monuments, des pélerins et de la population.
  • Contact

Recherche

17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 08:52

Ça se bouge sur la Toile ! L'information circule. Espérons qu'à Bruxelles, les Preneurs de décision prennent les bonnes mesures qu'attendent tous les Apiculteurs.

Article trouvé sur www.synergie-space.com.



"Deux minutes à peine suffisent pour qu'une abeille ayant bu les gouttes d'eau issues des plantes de maïs traitées avec de puissants insecticides tombe à terre, morte. Ce sont les dernières découvertes des scientifiques sur le rapport entre pesticides utilisés en agriculture et disparition croissante des abeilles du territoire italien : un résultat qui ouvre des interrogations sur les effets possibles de ces poisons sur l'homme. C'est un des thèmes du Congrès n. 25 de l'Apiculture professionnelle de Sorrento qui a eu lieu du 21 au 26 janvier 2009.

Si jusqu'à maintenant les scientifiques s'étaient limités à constater les effets meurtriers sur les abeilles de la dispersion des néonicotinoïdes (substances utilisées dans le traitement des graines) au moment des semailles du maïs, et de la pollution successive du nectar et du pollen, des scénarii beaucoup plus alarmants voient désormais le jour : les gouttes que l'on trouve sur les plantes telles la rosée ou encore la "transpiration" des feuilles font partie des sources d'eau préférées des abeilles .

Celles-ci résulteraient justement extrêmement contaminées et venimeuses : le professeur Vincenzo Girolami de l'Université de Padoue affirme que "les gouttes d'eau issues du phénomène de 'guttation' (les jeunes plantes de maïs produisent en abondance des gouttes d'eau sur la pointe de leurs feuilles) de plantes provenant de graines de maïs traitées, tuent les abeilles en l'espace de quelques minutes si celles-ci utilisent leur ligule (la langue à trompe des abeilles)".

Ces gouttes d'eau peuvent être recueillies également par d'autres insectes. Le professeur Andrea Tapparo, du département des Sciences Chimiques de l'Université de Padoue, a analysé les gouttes d'eau produites par les petites plantes de maïs par le phénomène de guttation, découvrant la présence de néonicotinoïdes à raison d'une dizaine de milligrammes par litre, alors que la dose létale pour l'abeille est de l'ordre de grandeur des microgrammes par litre.

Cette découverte -soutient Francesco Panella, président des Apiculteurs italien- est l'énième démonstration de la légèreté avec laquelle ont été données les autorisations d'usage de ces molécules à effet neurologique systémique, qui transforment les plantes en insecticides pérennes. "Le problème ne se résout pas avec la modification des semoirs ni avec l'amélioration des techniques de traitement (en améliorant par exemple l'adhésion des produits traitants aux graines), parce que la guttation sur les plantes traitées et ses déscendantes met à disposition des abeilles des 'gouttes de sève' empoisonnée par des quantités considérables de principe actif".


Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 23:30
 Après le gaucho, le régent, le cruiser, autant de produits insecticides utilisés par les agriculteurs pour améliorer leurs rendements, c'est une nouvelle molécule qui vient exterminer les abeilles ariégeoises.





"En principe une abeille ne meurt pas en hiver,
mais cette année on assiste à un véritable désastre"

Au cours de l'automne dernier, les troupeaux d'ovins et de bovins de l'Aude et de l'Ariège ont été frappés par la fièvre catharale. Pour les soigner, les éleveurs ont été incités par les services vétérinaires à désinfecter leurs installations avec un produit insecticide à  base de "perméthrine".
Une mission d'étude vient d'être constituée à la demande des services vétérinaires de l'Ariège pour évaluer un lien entre la récente surmortalité des abeilles et la désinsectisation du bétail dans le cadre de la lutte contre la fièvre catarrhale ovine (FCO),
Des échantillons ont été prélevés et analysés.

Deux séries d'échantillons sur trois, analysées au CNRS, sont revenues positives à la Perméthrine (entre 10 et 50 nanogrammes/gramme d'abeilles), «qui rentre dans la composition de produits de désinfection [...] connus pour leur toxicité vis-à-vis des abeilles», a ajouté la préfecture de l'Ariège.

Les abeilles assurent à 80% la pollinisation des espèces végétales, leur butinage est donc indispensable pour la biodiversité et la reproduction d’une multitude de fruits, légumes et plantes.

De fait, leur rôle économique est indéniable: 35% de la production mondiale de nourriture et 10% du chiffre d’affaires de l’agriculture mondiale dépend d’elles.

Albert Einstein aurait même dit un jour: «si l'abeille venait à disparaître de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre » ... à méditer.


Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 19:39
Après quelques déboires matériels, le Frangin est tout de même arrivé à Bamako, au Mali. Le planning qu'il s'était fixé a été respecté à la lettre. Le matériel acheminé pour l'association Malimuso est livré et Jojo profite de son séjour au Mali pour revisiter, avec ses amis, le Pays Dogon avant de regagner Dakar, au Sénégal, ... par la voie ferrée. Une aventure liée non pas aux aléas climatiques, mais à l'état de la voie et du matériel ferroviaire. Il nous raconte tout cela sur son blog que je vous invite à découvrir, si vous ne l'avez déjà fait. (voir en rubrique "Liens" : Le blog de Jojo).


Une de ses photos en Pays Dogon.

Dans son dernier article, il nous fait découvrir un rucher indigène. particulier Une méthode d'apiculture ancestrale liée peut-être à des contraintes climatiques ou autres. Comme il le note, l'apiculteur doit avoir des compétences acrobatiques.

Bonnes lectures.




Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 16:39
Dans un article du blog de la 24ème Toulouse (voir dans le module "Liens" ci-contre), je  vous faisais part de la capture d'un petit essaim d'abeilles, le 4 juillet dernier. Installé dans une petite ruche Dadant à 5 cadres, il a pris ses quartiers et a passé un été laborieux à récolter nectars et pollens. Mais, de retour de l'île d'Oléron, où j'étais parti taquiner le goujon, c'est une ruche "morte" ou plutôt un cercueil que j'ai retrouvé.



Elles n'ont pas résisté aux poisons d'un champ de maïs tout proche. Le "cruiser" a été plus qu'efficace !  Les Taupins et les oscinies du maïs ont dû être éradiqués, assurant au margoulin un rendement exceptionnel majoré de plus de 6  quintaux à l'hectare. Malgré les recommandations du "Grenelle de l'Environnement", il y a encore des soi-disants "agriculteurs" qui n'ont rien à foutre de l'avenir de l'Humanité et font n'importe quoi pour se remplir les poches. Une parcelle d'un hectare de maïs transgénique a été plantée à 100 mètres de la ruche, visitée régulièrement par les "techniciens agricoles" tout au long de l'été.
C'est un fait constaté, l'Apiculture à, aujourd'hui, plus d'avenir dans les villes que dans les campagnes. Espérons que la campagne "Abeille, Sentinelle de l'Environnement" connaisse un réel succès.
Cette ruche devait aller passer l'hiver auprès de ses congénères ariégeoises à Bourdax, où la Nature est encore préservée de ce type de prédateurs malveillants.

Les abeilles se mettront-elles un jour en colère ?


Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 16:59
Du moyen-Âge à nos jours, il en est passé des Pèlerins sur le Camino et les conditions matérielles ne sont plus les mêmes. Les hôpitaux sont remplacés par des auberges, les Hospitaliers par des hôteliers, l'âne ou le cheval par la bicyclette, ... à cela viennent s'ajouter des moyens de communication qui permettent aux Pèlerins de tenir leurs Proches au courant de leurs progressions et de leurs soucis médicaux : Cartes postales, téléphones fixes ou portable et, ... depuis quelques temps l'Internet est à la disposition du Pèlerin "Internaute" dans la plupart des auberges, médiathèques et dans les "cybercafés".
Equipé d'une clef USB très légère, garnie d'une compilation de  logiciels utiles, le Pèlerin peut consulter son courriel et envoyer des messages à sa famille et ses amis. Par le biais de MSN ou SKYPE, il peut même leur parler lorsque le matériel informatique mis à sa disposition est suffisamment performant et équipé de caméra Web.
Cerise sur le gâteau, il peut créer un blog (comme celui-ci) et adresser de ses nouvelles à tous les abonnés  de sa "Newsletter", par le biais d'un seul article.

Nombreux sont donc, les Pèlerins qui utilisent cet outil.
Toutefois, sur le Camino, après avoir trouvé son couchage, la lutte est parfois dure pour avoir accès à un PC et il faut s'armer de patience et d'imagination.
Avant de partir, la lecture des blogs de ceux qui nous avaient précédé a été de bons conseils. Des sites Internet sont aussi à notre disposition pour compléter les informations trouvées dans les nombreux guides papiers indispensables.

Un baroudeur des Caminos

Voici donc quelques liens vers des blogs ou des sites consultés et dignes d'intérêt.
Dans le module "Liens" ci-contre, à gauche vous trouverez quelques sites ou blogs que nous avons découvert avant de partir ou au retour :

Il y en a bien sûr encore d'autres qui feront l'objet d'un autre article.

Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 22:00
La date du départ  approche !

undefined
Arrêtés, l'an passé, non-loin de la chapelle d'Eunate, C'est de cet endroit que nous reprendrons notre chemin vers Santiago de Compostela.

undefined
Cette chapelle romane de 1170, de forme octogonale, est l'un des monuments les plus originaux et mystérieux  de tous ceux que l'on va pouvoir découvrir.  La lumière traverse des vitraux en albatre blanc translucide, créant une atmosphère particulière. Quelques minutes de méditation à l'intérieur  (*) redonnent, parait-il, les forces nécessaires pour repartir d'un bon pied. Nous ne manquerons pas de nous conformer à cette tradition. 

Ainsi ressourcés, nous passerons allègrement Puente la Reina pour continuer (si le profil ci-dessous nous le permet) jusqu'à Estella.

undefined
En attendant, l'entraînement est commencé, le beau temps de ce mois de février y est propice. Petites randonnées pour commencer, à pied ou à VTT avec une montée en puissance progressive. Le Frangin, après avoir traîné ses guêtres au Mali, via le Maroc et la Mauritanie a déplacé son terrain d'entraînement vers le Cambodge et le VietNam. Il lui restera un mois  1/2 pour se préparer dans ses montagnes ariégeoises du Couserans.

Plusieurs pèlerins racontent leurs expériences sur le Camino et quelques-uns se sont regroupés au sein d'une "Communauté OverBlog" nommée  tout simplement "Compostelle" et les futurs articles, comme celui-ci s'ajouteront aux autres articles de cette communauté. De la lecture en perspective !

@u prochain article.

(*) Cliquez sur les signes + ou - pour visualiser l'intérieur de la chapelle.




Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
23 janvier 2008 3 23 /01 /janvier /2008 22:33
C'est vers 16h, aujourd(hui (23 janvier), que le  Frangin et son équipe sont arrivés à Bamako (Mali).

Vous pourrez relire les résumés des différentes étapes sur son blog . Partis avec la neige de Bourdax (en Ariège Profonde), le 12 janvier avec deux ambulances rénovées, ils sont arrivés sans trop d'encombres à Bamako.

BourdaxNeige.jpgLes deux véhicules sous la neige, la veille du départ.
Au bilan: une crevaison et plus de 6000 km parcourus.
C'est une bonne progression pour des véhicules qui avaient été réformés.


Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
6 janvier 2008 7 06 /01 /janvier /2008 18:47


undefined
En attendant le 15 avril prochain, le Frangin reprend son bâton et s'apprête à partir s'oxygéner en Afrique avec quelques Amis. Via l'Espagne, le Maroc, et la Mauritanie, il compte acheminer une véritable ambulance jusqu'au Mali. Elle équipera à Bamako ou ailleurs le SAMU local.

Pour plus de précision, jetez un oeil sur son blog  (Le Blog de Jojo). Vous pouvez le trouver dans la page de liens ci-contre. Et Si ses aventures vous intéressent, inscrivez-vous donc à sa Newsletter ou abonnez-vous à ses  flux RSS, RDF ou ATOM. Vous serez ainsi tenu au courant de l'avancement de son parcours. Même en plein désert, il arrive à dégotter un clavier relié à une ligne Internet.

En attendant de lire les premiers articles et les nombreux commentaires que vous lui adresserez, souhaitons-lui un bon voyage, sous la protection de Jacques.





Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 00:09
 

Les heures se sont égrenées,

 

Les jours se sont succédés,

 

Les mois se sont substitués les uns aux autres,

 

Malgré les maladies, les guerres et tant d'autres choses.

Enfin, nous sommes  arrivés au bout de l'année.

Une année vient de s'écouler et une autre se dessine :

La marche reprend pour une nouvelle traversée vers de nouveaux horizons, de nouvelles aventures.

 
Tout semble tracé et déterminé.

C'est pourquoi, pour 2008,  nous souhaitons vous contenter

de ces quelques mots si souvent répétés.



Meilleurs voeux pour 2008



¡ Bonne Année !

¡ Santé et prospérité !
Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 19:04

Il est encore temps de se préparer à un nouveau départ. Ce sera pour le 15 avril 2008, mais il faut y penser !

C'est une vieille boîte de pilules en aluminium qui me remet sur les Chemins de Compostelle. Pas bien grande (3 cm de diamètre sur 3 cm de haut), Elle traînait parmi les bibelots qui fourmillent autour de mon bureau mais je ne l'avais pas bien observée.

 

 

clerambourd3.jpg 

 
En regardant de plus près les dessins emboutis sur son couvercle, on y remarque, outre la désignation du médicament, un bâton de pèlerin avec sa gourde, entouré de 4 coquilles Saint Jacques. Clerambourg10.gif
 

 

Clerambourg2.gif Sur le fond de la boîte, on peut y lire la composition de chaque pilule, le nom du pharmacien qui les fabrique et son numéro d'enregistrement au bureau de contrôle national des médicaments
 
Quinquina, Gomme rhubarbe, Savon AA (1 ctg), Jalap et résine d'aloès (7 ctg) par pilule.

Enfin sur les côtés de la boîte, on peut y lire : 

- les indications d'utilisation : laxatifs toniques au quinquina.

- et, en guise de posologie, une devise vantant son efficacité : "Grain du soir, .... Succès du matin".

Pour quelles raisons ces symboles jacquaires se trouvent sur cette boîte ? Nous n'avons pas rencontré de problèmes nécessitant l'usage de ce type de médicament lors de notre premier périple, la marche est naturellement laxative et certainement trop ! Le Pharmacien Brunerye de Paris avait sans doute parcouru le Camino et marqué ses boîtes de dragées avec ce logo.
C'est plutôt un médicament à l'effet inverse qu'il faudra utiliser. Nous avons été empêchés de dormir correctement, lors de notre passage dans l'auberge d'Izco, par une pèlerine victime de dyssenterie : toutes les 5 mn elle se levait bruyamment pour rejoindre les latrines et réveillait la chambrée, à l'exception des ronfleurs qui ne se sont rendus compte de rien.
C'est du côté des pieds qu'il faudra prévoir un petit stock de pommades et de pansements efficaces. Votre médecin traitant vous conseillera très bien.

 En recherchant des informations sur la toile, on ne trouve pas grand chose sur cette marque de pilules. Par contre on y découvre une histoire de la pharmacie très intéressante. En page 4 du document Les grains de vie Clerambourg sont cités avec d'autres remèdes miracles.
@ + & Bonnes fêtes !
Repost 0
Published by Jean Claude - dans Informations diverses
commenter cet article