Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • : étape par étape nous nous rapprochons de Saint Jacques de Compostelle, à la découverte des paysages, des monuments, des pélerins et de la population.
  • Contact

Recherche

23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 21:12
Le nombre de Pèlerins rencontrés sur le chemin vers Santiago fait que l'on ne peut marcher sans se préoccuper, ne serait-ce qu'un instant, de ces divers compagnons de route. La formule de circonstance "Buen Camino" est adressée à chaque Pèlerin que vous doublez où à ceux qui vous passent devant. C'est le minimum !
Parfois une conversation s'engage, suite à une demande de renseignements. Généralement dans un mauvais espagnol, vite remplacé par la langue des signes. Nous y avons rencontré diverses nationalités (Allemagne, Belgique, Canada, Brésil, Danemark, Suède, Italie, Tchécoslovaquie, ... Corée, Japon, ... France et Espagne) et, c'est le miracle du Camino, nous avons pu communiquer entre-nous sans trop de problèmes.
Nous ne cheminions pas à la même allure, les uns étaient performants sur le plat, nous autres en terrain accidenté. Ce qui fait que l'on se perdait d'une étape à une autre mais il arrivait que l'on se retrouve plus loin, ravis de se revoir et de se raconter nos découvertes.
C'est ainsi que nous avons lié connaissance à Najera, après 5 jours de marche, avec Emile, un Orannais des Yvelines de 67 ans. Parti de Paris, il en était à sa quatrième pérégrination vers Santiago (plus une vers Rome). Autant dire qu'il était un Pèlerin aguerri  et  il n'a pas été avare de conseils  qui nous ont parfois été très utiles.




Nous l'avons donc (comme vous l'a montré le diaporama ci-dessus) retrouvé dans quelques auberges et à Santiago où il a réussi à soudoyer le Clergé de la Cathédrale afin de lire la page de l'Epitre du jour. C'était pour lui le couronnement de tous ses pèlerinages. Il a ainsi soulevé l'émotion de tous les Pèlerins qui l'avaient cotoyé sur le Camino.
Un court passage de sa lecture :


Nous sommes ravis d'avoir fait sa connaissance. Pèlerin exemplaire, il n'hésitait pas à remettre sur les rails ceux qui manquaient de respect envers les autres, au niveau de l'hygiène mais aussi du bruit généré lors des départs nocturnes. Lui-même choisissait un lit près de la sortie, préparait son sac avant de s'endormir et disparaissait discrètement vers 5 heures du matin, pour l'étape suivante.


 


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude - dans Camino 2008
commenter cet article

commentaires