Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • : étape par étape nous nous rapprochons de Saint Jacques de Compostelle, à la découverte des paysages, des monuments, des pélerins et de la population.
  • Contact

Recherche

20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 09:28

En ce joli mois de mai, le Pèlerin qui débouche sur la "Plaza del Obradorio" de Santiago de Compostela y rencontre, en plein milieu de la place, un campement style "Don Quichote".

 

Obradorio 19052011 8h40

Jeudi 19/05/2011.

 

Le mouvement semble prendre de l'ampleur !

Obradorio_20052011_7h55.jpg

Vendredi 20/05/2011. 7h30.

 

Obradorio_20052011_20h30.jpg

Vendredi 30/05/2011. 20h30.

 

Que se passe t'il ? La lecture des journaux annoncent un mouvement général de protestation contre les banques et les pratiques électorales demandant qu'une "véritable démocratie " soit instaurée en Espagne.

 

Démarré grâce à Internet et aux réseaux sociaux, ce mouvement touche la capitale Madrid mais aussi toutes les grandes villes espagnoles. Un blog a même été créé pour annoncer les programmes d'animations et les comptes-rendus des assemblées de Santiago de Compostela.

 

Democracia_Real_Ya.jpg

 

 

Democracia_real.jpg

 

Pour info, quelques articles de presse et diaporamas visibles sur la Toile.

 

Le Monde.

 

Voz de Galicia : Diaporama 1, Diaporama 2.

 

El Correo Gallego.

 

GaliciaHoxe.com.

 

"E duran, e duran, e duran... Como os famosos coelliños de Duracell, as acampadas seguen en pé pero, ao revés das pilas, no canto de esgotarse, de ir a menos, recárganse".

 

Le mouvement s'amplifie et devrait atteindre son apothéose dimanche 24/05/2011.

Partager cet article

Repost 0
Published by Colombus - dans Camino 2011
commenter cet article

commentaires

Dédé 20/05/2011 13:06



Coïncidence, je viens juste de relire Don Quichotte, avec un plaisir non mesuré. Il n'y a plus qu'à espérer une contagion de la jeune fièvre espagnole à toute
l'Europe, et les problèmes de sondages en vue des prochaines présidentielles seront réglés. Peut-être, comprendrons-nous enfin, combien il est dangereux de confier les clés de la boutique à un
seul homme. Exposés à la maladie, assiégés par le mensonge, aveuglés sous les ors de la république aux éclats violents, va savoir ce qui peut passer par la tête d'un président. Une telle charge empêche d'avancer,
mais peut faire tout exploser.