Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • : étape par étape nous nous rapprochons de Saint Jacques de Compostelle, à la découverte des paysages, des monuments, des pélerins et de la population.
  • Contact

Recherche

27 octobre 2010 3 27 /10 /octobre /2010 17:17

Après avoir retrouvé la veille de bonnes sensations sur son AV50, Gilou va reprendre le guidon pour cette journée. La météo n'est pas au beau fixe mais les routes, longeant parfois la côte, vont nous enchanter.

Après Naves.

Argonos_14.jpg

 

Une pause s'impose.

Argonos 1

 

L'océan, légèrement déchaîné, procure un spectacle que nous ne manquons pas d'admirer.

Argonos 2

 

Entre La Franca et Colombres, un bistrot nous fait signe.

 

Argonos 3

 

Le décor fait de bric et de brac à partir de pièces de motocyclettes et motos nous étonne.

 

Argonos 13

Nous questionnons le Serveur sur l'origine de toutes ces pièces et la Patronne nous amène alors dans son antre.

 

Argonos 4

Une collection de motos de toutes marques, de mobylettes, de Solex ...

Argonos 5

 

Au milieu de toutes ces vénérables machines roulantes : une Motobécane espagnole.

 

Argonos 6

 

Argonos_20.jpg

¡ Si vous passez par là !

 

Ravis de cette découverte, nous reprenons la route jusqu'à San Vicente de la Barquera, un site remarquable.

 

Argonos 7

Il est bientôt l'heure de la pause casse-croûte. Nous poussons jusqu'à Cobreces où nous trouvons un boulanger et un espace en bord de route pour installer notre convoi. Nous questionnons les gens rencontrés pour savoir s'il connaissent le Père de José ... En vain, il y a beaucoup de gens qui portent ce nom de famille dans la bourgade. Le fromager situé en face de notre bivouac porte bien ce nom, mais la porte est close. Un cavalier passait fièrement sur un beau cheval devant nous.

 

Argonos 8

 

Nous avons donc continué notre route vers Santillana del Mar, où nous avons dû nous frayer prudemment un chemin à travers les nombreux piétons qui encombraient les ruelles pavées.

 

Argonos 9

L'église était bien sûr fermée et n'ouvrait qu'en fin de soirée. Nous nous sommes contentés d'en admirer les abords. Quand aux échoppes ... nous les avons évitées. Celle-ci, installée dans un magnifique bâtiment armorié, proposait de déguster un verre de lait local pour 1 €uro.

 

Argonos 10

 

Nous avons ensuite continué notre route vers Argoños, à la recherche d'un camping. Tout d'abord, la Blonde de TomTom, nous a guidé vers un premier camping fermé. Puis elle nous a mené vers un second ... en nous faisant traverser et grimper le petit village de Dueso. Surprise à la sortie de ce village, nous surplombons "El Centro Penitenciario del Dueso". Nous y arrivons pour la promenade des personnes incarcérées. Bientôt une première voiture nous rejoint, puis une seconde, une troisième, ... Les personnes qui en sortent viennent dire un petit coucou à leurs parents ou amis. Nous ne voulons pas être indiscrets et continuons vers la plage où nous devrions trouver, à côté d'un cimetière, le camping trouvé par la Blonde. Pas de chance, il est lui aussi fermé.

 

Argonos 11

 

Nous ferons quelques centaines de mètres de plus pour planter notre bivouac près d'un grand hôtel, dans une zone occupée déjà par des surfeurs (en bas à droite de la photo).

 

Argonos 12

 

Le temps n'était pas aussi idyllique que sur cette photo. Le vent prenait de la force, les nuages devenaient menaçants. Jojo jette sa tente Quechua d'un geste assuré à côté du fourgon. Dans la nuit, les bourrasques de pluie aidant, il viendra nous rejoindre dans le fourgon ... Sa tente, pourtant bien étanche, avait pris l'eau par le tapis de sol. Le lendemain matin nous constaterons qu'une mare occupait l'emplacement de son habitation de toile.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Colombus - dans Camino 2010
commenter cet article

commentaires