Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • : étape par étape nous nous rapprochons de Saint Jacques de Compostelle, à la découverte des paysages, des monuments, des pélerins et de la population.
  • Contact

Recherche

1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 16:58

Il était 11 heures lorsque nous sommes arrivés au Monte de Gozo, ce 29 septembre 2010. Partis du camping “libre” de Ribadisio, en petite tenue, nous avons dû à la sortie d’Arzua revêtir nos tenues de pluie. En effet, une pluie très, très fine commençait à mouiller nos vêtements. Cela n’a pas heureusement duré et nous avons pu ainsi rejoindre le Monte de Gozo où nous avons installé un bivouac provisoire, en attendant l’ouverture à 13 heures de l’Albergue.

 

Gozo_1

Plus que quelques kilomètres avant le Monte de Gozo.

 

Nous sommes ensuite descendus à Santiago pour y réaliser les formalités du Pèlerin et nous nous sommes donc rendus aux bureaux de la Pérégrinacion pour y faire tamponner nos crédentials.

Gozo_2

Entrée dans la Ciudad.

Gozo_3

Arrêt au monument des Pèlerins.

 

Gozo_4

Place de l’Obradorio, pause devant la cathédrale.

Gozo_5

La queue.

Après une queue d’enfer, nous sommes enfin arrivés au comptoir où, d’entrée ! on nous pose la question : "c’est vous qui êtes arrivés en moto ?" Etonnés d’avoir été reconnus, nous rectifions le mot moto par celui de vélomoteur, il ne faut pas confondre. La Préposée nous annonce que ce mode de transport n’est pas encore dans les normes et qu’elle ne pourra pas nous accorder de “Compostelle”, elle nous tamponne quand même nos crédentials.

Ensuite, nous allons essayer  … en vain … d’entrer dans la cathédrale. Nos sacs à dos sont indésirables et il y a un monde fou sur les trois places qui entourent la cathédrale. Ne parlons pas de la place de Quintana où une queue de quelques mille personnes patiente devant la “Porte Sainte”.

Nous verrons jeudi comment cela va se passer. En attendant, nous allons flâner dans les rues à la recherche d’un restaurant. “Manolo” est en grève et beaucoup de restaurants sont aussi fermés pour cause de grève générale.

 

 



Ps : Les passants observent plus nos Motobécane, qu'ils n'écoutent la Gaïta !

Partager cet article

Repost 0
Published by Colombus - dans Camino 2010
commenter cet article

commentaires

Ja-f 06/10/2010 08:19



Bonjour Colombus, alors ! où en êtes vous sur la route de votre retour ? On aimerait pouvoir vous lire tous les jours, vos articles nous manquent.


Amicalement


José



Ja-f 03/10/2010 08:14



Et le retour ! ....en mob ?


Bravo pour ce caminobob


José



roger 02/10/2010 18:05



Au fait, je comprends votre déception : sans compostela, pas de repas au Parador de los Reyes Catholicos ! et Manolo qui fait grêve, Santiago n'est plus ce qu'il était ! Pour les sacs ils ont
trouvé la combine d'ouvrir une consigne, il n'y a pas de petit profit !



Frédéric 02/10/2010 13:07



Bravo pour le périple. En remontant par la route du Nord essayer de visiter l'usine de céramique de Sargadelos (CERAMICA DE SARGADELOS 27891 Cervo (LUGO) www.sargadelos.com) qui est aussi un
centre artistique et un musée de la céramique


Il nous est arrivé la même anecdote pour le sac à dos (et je comprends l'écoeurement de Jojo).


Pour la Gaïta, c'était le même troubadour sauf que c'était la gente féminine qui l'interrompait.



Mikel Banjo 02/10/2010 10:43



Sur la terre tout  à une fonction, chaque maladie une herbe pour la guérir, chaque personne une mission... la votre est accomplie ...bravo !
Mais que faire maintenant ?