Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • : étape par étape nous nous rapprochons de Saint Jacques de Compostelle, à la découverte des paysages, des monuments, des pélerins et de la population.
  • Contact

Recherche

13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 22:22
Rencontrés sur le Camino, au cours de l'étape O Cébreiro/Triacastella Roger et Paul ont cheminé avec nous, dans la neige, la pluie et un peu de soleil. Nous avons eu l'occasion d'échanger nos points de vue, soit sur le chemin, soit autour d'une table et au final, nous nous sommes retrouvés à Santiago de Compostela dans l'auberge babacool "Acuario" et chez Manolo pour redonner des forces à nos organismes éprouvés.
Nous avons ramené Paul récupérer sa voiture sur les parkings d'O Cébreiro, tandis que Roger continuait sa marche vers Fisterra, ... avec une côte félée.
Ce n'est que 2 ou 3 km avant l'arrivée au cap Fisterra que celle-ci a rendu l'âme. Heureusement, Roger avait prévu l'incident et s'était équipé de sa carte européenne d'assurance maladie. Il a pu ainsi rejoindre le "Centre de Salud"où on lui a bandé le torse et recommandé quelques jours de repos. voici un résumé de son trajet agémenté de quelques images.

"Bonjour à tous,

Avec quelque retard, voici des photos de mon dernier séjour sur les chemins de Saint-Jacques, du 5 au 20 avril. Je suis parti de Leon pour terminer au Cap Finisterre espagnol, à 3 jours de marche après Saint-Jacques, par un temps splendide, après avoir commencé sous la pluie, la grêle et la neige, j'aurais connu tous les temps sur ces 400 km ! Comme d'habitude ce voyage a été l'occasion de me faire de nouveaux amis, de passer de bons moments, de découvrir de nouveaux paysages. Le Finisterre espagnol est splendide, les gens accueillants et le poulpe à la hauteur de sa réputation, ainsi que les vins blancs tels que le Ribeiro et surtout l'Albariño (prononcez "albarinio"). Mais plutôt que prononcer, dégustez le si vous en avez l'occasion !
Seul point noir au tableau une côte cassée, en tombant dans les rues de Santiago, comme quoi la protection du Saint Apôtre est surfaite ! Ou peut-être m'en a-t'il voulu d'avoir amené avec moi dans la cathédrale un parfait mécréant, à savoir le maire communiste de mon village. Vous en aurez la preuve avec les photos qui vont suivre.

Cette foutue côtelette m'a obligé d'interrompre la marche, je suis donc rentré tranquillement en autobus et en train en faisant un peu de tourisme à Fisterra et Santiago, avant de rejoindre Clau à Dax pour le retour à Valence, où j'attends que çà se ressoude."



Aux dernières nouvelles :

"Ma côtelette m'emmerde, je suis bandé mais çà se ressoude beaucoup moins vite à 70 balais qu'à 20. Ces jours-ci, j'ai voulu bricoler un peu et Saint-Jacques me le  fait payer, fait chier ! Je vais devoir aller à Lourdes. Paul a repris ses activités à 100 à l'heure, mais il reconnaît que les quelques jours passés sur le Camino l'aident à prendre du recul, à être un peu plus zen dans son comportement."
Quelques frictions légères à l'Armagnac devraient aider à la cicatrisation. Bon rétablissement Roger et nos amitiés à Paul.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude - dans Camino 2009
commenter cet article

commentaires

Agnès 14/05/2009 09:57

Bonjour Colombus !!
Merci pour ces nouvelles pages sur le camino. Vos compagnons de Valence sur Baïse sont bien sympathiques et illustrent bien la diversité des pèlerins sur le chemin. A très bientôt sur le camino, ou du moins sur les blogs.
Ultreia
Agnès

artsomdede 14/05/2009 06:07

Des chrétiens communistes, pas très catholique tout ça. Des pélerins qui se tiennent mieux à table qu'à l'église:le pape Benaît XVI a raison de faire la tournée des popotes pour rameuter les troupes, sinon tout fout le camp.