Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • Pas à pas vers Santiago de Compostela
  • : étape par étape nous nous rapprochons de Saint Jacques de Compostelle, à la découverte des paysages, des monuments, des pélerins et de la population.
  • Contact

Recherche

30 mai 2008 5 30 /05 /mai /2008 21:04
En traversant la Galice, l'oeil du Pèlerin est attiré par des constructions  singulières, originales et  caractéristiques de l’architecture rurale du nord de l’Espagne : les greniers à maïs.
Séparé du sol par des piliers, il est construit en branches tressées dans sa forme la plus primitive (Cabeceiro ou cabazo). Plus tard, l'horreo est construit entièrement en bois et sa toiture peut être en tuile, en ardoise ou végétale.

La « panera” est un grenier plus imposant que l'’horreo, nous en avons observé sur le chemin du retour dans les Asturies.

Les plus anciens horreos datent de la fin du XVème siècle et leur invention fait suite à la découverte des Amériques et à l'introduction de la culture du maïs et de la patate. Il fallait un local pour faire sécher le maïs et le protéger des rongeurs. Les piliers qui isolent le grenier du sol sont surmontés de disques de pierre plus larges et lisses (los tornaratos) qui découragent les rats et autres rongeurs à grimper dans le local de séchage.
Protégés de l'humidité et des rongeurs par leurs pieds munis de tornaratos, leur toiture est souvent surmonté d'une croix, afin de protéger les récoltes des risques surnaturels provoqués par les sorciers et démons.
Ils ne sont pratiquement plus utilisés aujourd'hui du fait de la mécanisation de la cueillette du maïs. Certains tombent en ruine, d'autres au contraire, situés le long des route ou du Camino, sont rénovés afin de conserver ce patrimoine régional à des fins touristiques.

En voici quelques-uns photographiés entre Sarria et Santiago de Compostelle.
Et sur le chemin du retour entre A Coruña et Gijón.






Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude - dans Camino 2008
commenter cet article

commentaires

ARNAUD MC 01/06/2008 20:57

DEMAIN NOTRE PELERINE SERA A LA MAISON AVEC DES PHOTOS DU CHEMIN  : ENCORE DE BEAUX MOMENT A VIVRE AVEC ELLE .....

Martine, la pèlerine 31/05/2008 23:22

Très joli diaporama qui m'emmène sur des chemins connus... que je retrouve avec plaisir et nostalgie...Lorsque j'ai vu des Horreos pour la première fois, j'ai cru qu'il s'agissait de "tombeaux" érigés à la mémoire d'un ancêtre... puis quand j'ai vu ceux tressés en osier j'ai cru qu'il s'agissait de grosses ruches... finalement j'ai compris un peu tard que cela n'était que des jumeaux de nos silos à grains bien connus dans le sud-ouest...